Covid -19

La pandémie de covid -19 de 2020 est un "challenge" pour chacun de nous  ...
Ensemble, entre gens de bonne volonté,  et avec solidarité nous en limiterons les impacts !

Déconfinement,

... vous avez dit "déconfinement" ?

Pour ouvrir un cabinet médical au public il faut au minimum 5 pré-requis :

- Un endroit ou le patient peut et DOIT se laver les mains

( eau-savon et/ou gel ... gants )

- La mise à disposition d'un masque de type chirurgical PROPRE par patient.

- Une protection adéquate du personnel médical et d'accueil.

( Plexi, masque FFP2, visière, tablier jetable, ... )

- Un accompagnement agréable mais présent et actif pour aider les patients à se conformer aux mesures de sécurité, dès leur arrivée.

- l'espacement des RDV / respect des horaires pour éviter aux patients de se croiser

 

Toute ouverture de cabinet, en dessous de ces critères est à notre sens questionnable ...

 

Le milieu médical se doit d'être exemplaire ET didactique !

le passage par le cabinet doit être l'occasion d'apprendre ou ré-apprendre à mettre un masque propre correctement et de se laver les mains de manière optimale.

 

Nous avons choisi d'y ajouter des mesures de renouvellement mécanique de l'air des salles et de modes de filtration et stérilisation de l'air. ( filtres HEPA et UVC )

tous les centres sérieux procèdent de cette manière.

Nous ne voulons pas que la moindre transmission de covid-19 se fasse en nos locaux vers notre personnel ou entre nos patients.

 

Toutes ces mesures ont un coût qui rebute certains centres médicaux, mais que nous avons consentis sans la moindre hésitation et dont nous ne répercuterons PAS les charges sur le patient !

 

Ces mesures prennent aussi du temps et de l'énergie pour être mises en place, surtout en ces périodes d'acheminement difficile des matériaux ...

Nous n'ouvrirons pas le centre au public avant que ces mesures n' aient eu le temps de se concrétiser et ce quel que soit l'impact financier sur notre "santé financière" !

Cette pandémie qui a malheureusement été mortelle pour nombre de personnes fragiles en Europe et dans le monde a été l'occasion de profondes remises en question.

- Personnelles et de Solidarité : chacun a dû adapter son comportement aux diverses injonctions, selon ses valeurs morales.

- Médicales : une nouvelle maladie a dû être analysée dans l'urgence et les soins d'urgence ont dû montrer leur résilience, parfois leurs limites.

- Organisationnelles : tous les lieux accessibles au public, dont les cabinets médicaux ont dû s'organiser pour pouvoir vivre avec un virus qui restera, sans nul doute, présent et menaçant durant de très longues périodes.

- Politiques : ...

Plan de cette page :
1/ Historique
2/ Mises en conformités des locaux
3/ Ré-ouverture  : Solidarité et prix à la baisse

1/ Historique du cabinet durant la période de confinement 15/3 - 4/5

2/ Mises en conformité du cabinet

3/ Re-ouverture du cabinet

Comme tous les commerçants, les médecins encourent de lourdes pertes financières alors que leurs charges continuent à courir. ( de l'ordre de 7000 euros par mois pour une structure comme la nôtre )

Malgré cette situation financièrement difficile, nous avons maintenu fermé notre centre à toute situation NON urgente

en établissant dès le 14 mars un système de télé-consultation qui nous a permis d'aider nombre de patients de manière totalement gratuite !

- En cela nous avons suivi les règles gouvernementales et les règles de bon sens et de solidarité.

- Règles que certains de nos confrères ont allègrement négligées ...

( discussion intermibales avec certains d'entre eux et et intervention de l'INAMI dans la dernière semaine d'avril ! )

- Nous en avons profité pour faire des travaux dans la clinique qui permettront une activité en toute sécurité pour tous.

Les difficultés d'approvisionnement rendent les choses difficiles ( matériaux-confection-gel-masques  ... )

On ne trouve plus par exemple de plexiglas sur le marché ( dès que les magasins ont su qu'ils auraient la possibilité d'ouvrir à nouveau le 4/5 ils se sont rués sur tous les stocks de plexiglas du pays )

Cela pourrait retarder notre propre ouverture.

De toutes façons ouvrir le 4/5 pour devoir refermer éventuellement 2 à 3 semaines plus tard à cause d'un éventuel nouveau pic de pandémie n'est pas dans nos projets.

Nous resterons en observation et organisation durant ce mois de mai.

Donc probablement notre ouverture se fera vers la fin du mois de mai.

Vous pouvez toujours vous ruer dans des cliniques qui ouvriront plus tôt ... Mais renseignez-vous sur les mesures mises en place pour votre sécurité

nous préconisons et mettons en place :

- Lavage de mains suivi de gel hydro-alcoolique et/ou de gants.

( évier dans la salle d'attente avec robinets sans contact : installés de 30/4)

- Masques type chirurgical  pour tous les patients.

( pas vos masques personnels en tissu - suffisants pour les déplacements quotidiens )

- Pas d'accompagnants et allongement des temps de chaque RDV

( nous prenons cette mesure à notre charge et nous vous demandons en retour la plus grande ponctualité )

- Aspiration mécanique de chaque pièce de soins

( VMC unidirectionnelle ou mieux à double flux : installées ce 30/4 )

- Protections diverses à mettre dans un "SAS" de préparation du patient

( masque, sur-chaussures, ... )

- Masque FFP2 pour le personnel soignant.

(médecin, infirmière, personnel d'accueil, d'entretien des locaux, ... )

- Blouses jetables et visières.

lors des actes nécessitant un rapprochement à moins d'un mètre

- Accueil du patient et explications individuelles.

pour enfiler ces équipements de manière optimale.

- Au cabinet, vous pourrez vous procurer des masques chirurgicaux, des gants, du gel ... dans la mesure de nos possibilités et, ce,  uniquement lors de la  consultation et au prix coûtant ! ( il est hors de question que nous fassions le moindre centime de bénéfice )

Dernière chose : la crise sanitaire sera visiblement suivie d'une crise financière importante.

Nous y avons également songé.

 

Dans le but de permettre à chacun de se payer nos soins haut de gamme ( les lasers sont des machines très chères, les produits injectables en esthétique également ) nous réaliserons des diminutions de prix

( qui ne sont pas à confondre avec des soldes commerciales !  )

 

Nous travaillons en Secteur 2 ( "honoraires libres, non-conventionnés" )  Libre à nous donc d'adapter nos prix à la situation et nous le ferons !

* Sans que ceci ne constitue une promesse ferme ni sur les %ages , ni sur les dates, nous pensons adopter la règle suivante.

année 2020 : diminution de 30% de tous les honoraires *

année 2021 : diminution de 15% de tous les honoraires *

année 2022 : retour à la normale *

Prendre RDV 

Quartier Basilique

Avenue Charles Woeste 145 - 1090 bruxelles 

0470 02 02 02

Quartier Européen

Square Ambiorix , 40

1000 Bruxelles 

02 280 13 42

consultation tous les jours 

consultation les samedis 

Nous rejoindre 

© 2023 by DCL-B / All rights reserved.

Nous contacter